Un gentleman à Moscou : roman / Amor Towles

Livre

Amor Towles

Edité par Fayard - 2018

Au début des années 1920, le comte Alexandre Ilitch Rostov est condamné par le tribunal bolchevique à vivre en résidence surveillée dans un luxueux hôtel de Moscou. Dans cette prison dorée, il reçoit les diplomates et les actrices célèbres au prestigieux restaurant Boyarski. Sa rencontre avec Nina, une fillette de 9 ans, bouleverse son quotidien. Electre 2018

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Les règles du jeu : roman / Amor Towles | Amor Towles

Les règles du jeu : roman / Amor Towles

Livre | Amor Towles | 2012

Dans le New York de la fin des années 1930, Katey, une jeune dactylo, tente de cacher ses origines modestes derrière une grande soif de réussite. Lors d'une soirée de réveillon en compagnie d'Eve, sa colocataire, elle tombe sous l...

Un  gentleman à Moscou / Amor Towles | Amor Towles

Un gentleman à Moscou / Amor Towles

Livre audio | Amor Towles | 2019

Au début des années 1920, le comte Alexandre Ilitch Rostov est condamné par le tribunal bolchevique à vivre en résidence surveillée dans un luxueux hôtel de Moscou. Dans cette prison dorée, il reçoit les diplomates et les actrices...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Un gentleman à Moscou 5/5

    Un Gentleman à Moscou, l’histoire d’un homme condamné pour un poème. En 1922, le comte Alexandre Ilitch Rostov est assigné à résidence dans une prison dorée, le grand hôtel Metropol de Moscou. Paradoxalement, c'est un livre d'aventures car l’aristocrate russe va s’évader à travers les récits des autres, multipliant les rencontres, du personnel de l’hôtel aux clients de passage, une truculente galerie de personnages. En exil intérieur dans son propre pays, le conte (et le lecteur!) va aussi voyager grâce à la littérature. Le roman est parsemé de références aux auteurs et à la musique russes. C'est un roman captivant et positif car ce héros bien que prisonnier ne se laisse pas abattre par les coups du sort. Les anecdotes et les situations cocasses, bien trouvées rendent la lecture joyeuse. Sous le couvert du roman, paraît la critique affûtée des turpitudes et mensonges du pouvoir.

    par A F Le 11 mai 2020 à 15:32