L'histoire oubliée des femmes au foyer

Vidéo numérique

Dominici, Michèle (Réalisateur)

Au travers de films familiaux et de journaux intimes, Michèle Dominici fait entendre la voix de celles qui ont fait le choix, pendant les Trente Glorieuses, de se consacrer à leur famille. Un éclairage rare sur une thématique délaissée par les sciences sociales.  

 

Se dédier aux tâches domestiques, de la préparation des repas au ménage, veiller au bonheur paisible des siens dans un chez-soi coquet… C’est au milieu du XIXsiècle, avec l’avènement d’une nouvelle classe moyenne, qu’apparaissent en France les premières femmes au foyer. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, dopé par le consumérisme des Trente Glorieuses, ce statut s’impose comme une promesse d’accomplissement personnel pour des générations de jeunes filles, convaincues de la noble mission de se dévouer entièrement à la famille. Mais sous le vernis de l’idéal valorisé par la pression sociale, au fil des années et de la quête d’autonomie des enfants qui grandissent, l’ennui engendré par la routine, le sentiment de mal-être et parfois la dépression rongent en silence beaucoup d’entre elles.


Invisibilité sociale
Aucune somme encyclopédique ni chaire universitaire ne leur a encore été consacrée. Pour retracer l’histoire de ces femmes au foyer qui, des décennies durant, se sont oubliées, voire sacrifiées, pour le bien-être de leur famille et l’ascension sociale de leur époux, Michèle Dominici (Simone Signoret – Figure libre ; Nadar, le premier des photographes) a puisé dans les journaux intimes d’une dizaine de femmes – françaises, allemandes et anglaises –, qui se sont mariées entre 1945 et 1970. Nourrissant son film d’archives télévisées et de films familiaux amateurs, elle fait entendre leur ressenti, leurs espoirs et leurs désillusions, leurs petites joies et leurs sourdes interrogations. Piégées dans la répétition de tâches sans fin, confrontées à un désir déclinant comme à l’ingratitude de leurs proches et, surtout, condamnées à l’invisibilité sociale, elles livrent des témoignages émouvants. En écho, les grandes conquêtes des femmes de la seconde partie du XXe siècle les verront, à force de mobilisations et de luttes, s’émanciper de la tutelle de leur mari, accéder à la contraception et à l’IVG et investir enfin des carrières jusqu’alors réservées aux hommes. 

Consulter en ligne

Suggestions

Du même auteur

Dépression, une épidémie mondiale? | Dominici, Michèle (Réalisateur)

Dépression, une épidémie mondiale?

Vidéo numérique | Dominici, Michèle (Réalisateur) | 2016

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la dépression affecterait 350 millions de personnes dans le monde et le nombre de cas ne cesserait de croître. À la une des journaux, on parle d’épidémie… Au Japon, le nombre de personnes...

La Ve république et ses monarques | Dominici, Michèle (Réalisateur)

La Ve république et ses monarques

Vidéo numérique | Dominici, Michèle (Réalisateur) | 2013

En 1958, alors que le pays, pris dans la tourmente de la guerre d'Algérie, se déchire, le président René Coty appelle le "plus illustre des Français", le général de Gaulle, à former un gouvernement. Celui-ci met alors en place la ...

Nadar, le premier des photographes | Dominici, Michèle (Réalisateur)

Nadar, le premier des photographes

Vidéo numérique | Dominici, Michèle (Réalisateur) | 2018

Plongée dans le Paris du XIX ème siècle pour approcher les géants grâce à Nadar, le premier géant de la photographie.   Si nous connaissons leurs visages aujourd’hui, c’est grâce à lui. Victor Hugo, Sarah Bernhardt, Charles...

Chargement des enrichissements...